Millepertuis

Signifie « mille trous », quand on observe les feuilles par transparence les nombreux petits trous correspondent à des glandes translucides, donnant l’impression d’une multitude de minuscules perforations, qui renferment une huile essentielle.

Aussi connu sous le nom de « chasse diable », le millepertuis était considéré, il y a plusieurs siècles, comme une plante magique capable d’éloigner les esprits diaboliques … A défaut de pouvoirs magique, cette plante herbacée est dotée de nombreuses vertus santé.

Où trouver le millepertuis ?

C’est une plante très courante aux fleurs jaunes, que l’on trouve sur les bords des chemins, sur les talus, en bord de forêt, dans des prairies.

Quand récolter le millepertuis ?

On récolte les sommités fleuries du millepertuis pendant l’été (juin à août). Le millepertuis porte le nom d’herbe de la St-Jean à cause de sa floraison proche de la fête de la St-Jean (le Baptiste) le 24 juin.

Plutôt qu’une huile, on peut parler de macérât huileux puisqu’on a fait macérer du millepertuis dans de l’huile d’olive pour en extraire les composants actifs.

Cela donne une huile aux nombreuses vertus thérapeutiques et légèrement rouge, à l’odeur particulière.

Attention l’huile de Millepertuis est photosensibilisante, il ne faut donc pas s’exposer au soleil après l’utilisation.

  • 2 grosses poignées de fleurs de Millepertuis (sommités florales)
  • Huile d’olive

Mettre les fleurs fraîches de millepertuis dans une bouteille en verre.

Ajouter l’huile jusqu’à couvrir entièrement les fleurs.

Placez la bouteille  au soleil et l’agiter chaque semaine.

Après 6 semaines minimum, filtrer à travers un linge propre votre macérât qui est devenu rouge foncé.

Antiseptique : efficace contre les coupures et plaies.

Antalgique : calme les douleurs siégeant principalement sur les nerfs et les articulations.

Régénérant cutané/cicatrisant : participe à la reconstitution de la peau. Il se révèle très actif pour calmer les peaux brûlées ou agressées par le soleil.

Anti-inflammatoire : contribue à limiter l’entendue de la réaction inflammatoire en raison de sa teneur en hypéricine. C’est d’ailleurs une très bonne huile pour soulager les rhumatismes.

Hydratant : renforce la barrière cutanée et hydrate les peaux sèches en profondeur.

Mélanger dans un récipient :

  • 50 ml de gel d’Aloe vera
  • 50 ml d’huile de Millepertuis
  • 12 gouttes de Lavande aspic

Mettre dans un flacon de 100 ml. A utiliser sur les parties rougies par le soleil et les zones sensibilisées.